Quel est l’impact de l’avion sur le climat ?
21 November 2022

L’avion est souvent pointé du doigt comme une aberration climatique, un mode de transport qui est très émetteur. Mais est-ce vraiment le cas ? Ensemble, nous allons nous plonger dans le fonctionnement des avions, et répondre à la question : Quel est l’impact de l’avion sur le climat ?

 

 

À quel point l’avion a un impact fort sur le climat ?

Le kérosène

C’est la cause la plus connue d’impact sur le climat de l’avion. Le kérosène est un mélange d’hydrocarbures, dérivé du pétrole. Il sert de carburant aux avions.

Comme dans un moteur de voiture, on brûle le carburant pour faire avancer l’avion. Cela provoque donc de fortes émissions directes de CO2 !

 

Pour en savoir plus sur l’effet de serre, allez faire un tour sur notre article dédié

 

Effets non émetteurs de CO2 : quel impact sur le climat ?

En plus des fortes émissions de CO2, d’autres effets sont imputables à l’avion. En effet, trois autres effets sont à prendre en compte.

Le premier, c’est les émissions d’oxyde d’azote (les NOx) : En plus d’être nocif pour la santé, ils réagissent dans l’atmosphère pour créer de l’ozone (O3), qui est un gaz indirectement à effet de serre.

D’autre part, les NOx réagissent également avec le méthane, ce qui le fait disparaitre de l’atmosphère !

Le second, ce sont les émissions d’aérosols de sulfate. Les aérosols, ce ne sont pas les pschit que vous avez dans vos salles de bain, mais ce sont des microparticules ! L’effet des aérosols est donc un effet “d’écran”, ce qui empêche les rayons du soleil de nous parvenir, et qui diminue l’effet de serre.

Bonne nouvelle ? Malheureusement non. Non seulement cet effet ne contrebalance pas les effets réchauffants, mais en plus de cela les aérosols sont très nocifs pour la santé humaine.

Finalement, le dernier (et non des moindre) effets à considérer sont les trainées de condensation. Ce sont les nuages blanc qui sont formés par les avions quand vous les voyez dans le ciel ! Ces trainées créent des cirrus, donc des nuages de cristaux de glace. Cela à deux effet :

  • Cela augmente l’albédo de la Terre (une surface blanche réfléchit mieux les rayons qu’une surface sombre), donc les rayons sont plus facilement réfléchit, et la Terre refroidit
  • Mais dans le même temps, les rayons déjà arrivés se heurtent à la même barrière, et restent donc sur Terre. On augmente alors l’effet de serre

 

Explication de l'effet des trainées de condensation de l'avion et leur impact sur le climat

 

Et quand ont combine tous ces effets ?

Pour connaitre l’impact global de l’avion sur le climat, on effectue un “bilan radiatif”, c’est à dire qu’on fait la somme des effets qu’on a vu précédemment. Les effet qui chauffent sont compté en positif, les effets qui refroidissent sont comptés en négatif.

 

Voici la quantification moyenne des effets impactant le climat, et le total :

 

Impacts de l'avion sur le climat : détail de ses effets

 

Nous pouvons donc répondre à la question “Quel est l’impact de l’avion sur le climat ?” ! Finalement, le total est positif, ce qui signifie que l’avion contribue plus à un réchauffement qu’à un refroidissement ! Mais on admet, une puissance surfacique ça ne doit pas parler à tout le monde. Autant utiliser notre unité de mesure commune : le CO2e.

 

L’avion en CO2e

Évidemment, nous pouvons traduire cet impact en CO2e pour quantifier l’impact sur le climat et le comparer à d’autres habitudes ! En fonction de la taille de l’avion, et la distance qu’il parcours, les émissions ne vont pas être les mêmes.

En effet, la majorité des émissions se font au décollage (il faut bien envoyer cette boite de conserve de plusieurs dizaines de tonnes dans les airs), ce qui induit une très forte consommation de carburant sur le début du voyage.

Donc plus l’avion va loin, plus les émissions du décollage sont amorties.

Selon l’ADEME, nous avons donc les émissions suivantes :

 

Émissions de l'avion sur le climat (en fonction de la taille et du voyage)

 

À titre de comparaison, les émissions de 500 km en avion c’est les émissions de :

  • 49 000 km en TGV
  • 529 km en voiture

 

Ce qui peut paraitre intéressant, c’est que les émissions de la voiture et de l’avion se ressemblent ! Mais alors pourquoi parle-t-on plus de l’avion dans les médias ?

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à aller voir notre article Avion et climat, pourquoi si clivant ?

Consommer l’hydrogène : Où ? Pour quoi ?

Consommer l’hydrogène : Où ? Pour quoi ?

Consommer l'hydrogène : Où ? Pourquoi ? Dans un autre article, nous avons parlé de la production d’hydrogène, et pourquoi on en parle autant. Cet article se focalisera quand à lui sur la consommation d’hydrogène, et se demander si elle représente une opportunité pour...

Voiture à hydrogène, la mobilité du futur ?

Voiture à hydrogène, la mobilité du futur ?

“Moi, Constructeur Automobile De Référence, vous présente ma toute nouvelle voiture à hydrogène, qui n’émet que de l’eau ! Notre voiture ne produit donc aucune aucune émission ! Achetez notre voiture !". Avion, voiture, … ces dernières années, le sujet du transport à...

Maintenant

Et si pour vous aussi,
le changement c’était…